1…2…3…6 ! Ou avoir foi en nos enfants !

Il y a un an, mon fils ne comptait pas… ou à peine : 1, 2 et euh… 4 ?! Il n’avait aucun intérêt envers les chiffres. Alors que je voyais des enfants plus jeunes et scolarisés compter fièrement jusqu’à 20, 30 ou 100, lui, préférait les panneaux de signalisation, les tracteurs ou encore jouer avec l’eau.

Nous avons fait confiance et avons attendu tout en continuant de vivre normalement. Les mois se sont écoulés et depuis quelque temps, il s’est mis à compter… à compter… et à compter… tout et tout le temps. Un intérêt soudain pour le décompte, probablement suscité par l’immense envie de compter ses cartes ou ses points à la fin d’un jeu de société. Les Lego sont également stimulant pour faire des calculs de blocs ou de points sur les blocs afin d’aboutir à la construction tant souhaitée. Puis la cuisine lorsque lui prend l’envie de faire un gâteau, les kilomètres heures lorsqu’il nous observe conduire, la monnaie lorsqu’il veut s’acheter un jouet à la friperie, constater qu’il y a des chiffres sur les montres et les cadrans, compter les fils lorsqu’il tisse, ou les perles en créant un bracelet, et j’en passe…

Les chiffres font partie de notre quotidien tout comme les lettres, les mots, les phrases. Ils sont la clef de voûte d’un système logique dont la société se sert pour fonctionner. L’enfant, loin d’être idiot et n’ayant besoin de personne pour, spontanément, apprendre, saisit rapidement que s’il souhaite comprendre notre fonctionnement, il devra acquérir les notions lui permettant de résoudre certains défis. Les mathématiques, tout comme la lecture, sont telles des énigmes que les enfants sont aptes à résoudre.

C’est ainsi que fiston, lorsqu’il en a eu besoin, s’est mis tout bonnement à compter. Il a su compter jusqu’à 10 tout seul et rapidement. Se rendre à 20 sera un acquis dans quelques semaines, il ne lui manque que quelques nombres. Et comme il est actuellement intéressé par le sujet, il demande fréquemment à ses soeurs de compter jusqu’à 100, lesquelles renchérissent en comptant de 5 en 5 ou de 10 en 10 ou même de reculons. C’est avec grande attention que ce petit bout d’homme écoute et boit religieusement le compte et le décompte de ses aînées.

Toute situation est une occasion d’en apprendre davantage sur le mystère des chiffres et des nombres… et voilà qu’en cuisinant, il me déclare : « Maman ? 3 pommes et 2 poires, ça fait 5 hein ?! » J’avoue je suis restée quelque seconde ahurie mais très vite ma satisfaction et ma joie d’avoir fait et de faire confiance à mes enfants ont explosées dans mon coeur ! Alors non seulement il apprend à compter tout seul mais en plus il acquiert le principe d’addition. Enfin, il y a peu, alors qu’il voulait savoir combien de dodos il restait avant le retour de son papa, il m’a dit « Maman ? si hier il restait 7 dodos avant que papa revienne, aujourd’hui il en reste 6 alors ?! » Et voilà ! Bingo ! En plus, il acquiert tout seul les bases de la soustraction.

Alors que l’an dernier, du haut de ses 4 ans, nombre de personnes auraient pu s’inquiéter de l’avenir de mon fils, le voilà qui à 5 ans apprend à compter et assimile le concept d’addition et de soustraction en même temps, sans aucune aide académique ! Pas de cahier, pas d’obligation, pas de stress… la confiance, la liberté, l’accompagnement, l’enthousiasme et l’amour offrent alors toute la place à l’enfant pour mettre en action ses capacités et ses fonctions naturelles et instinctives d’apprentissage ! Tout comme il a apprit à parler, il apprend à compter ! N’est-ce pas éblouissant d’assister à un tel processus ?!

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s