L’apprentissage par imitation ou skier en toute liberté

Les apprentissages libres ne concernent pas uniquement les matières académiques mais bien tout ce qui nous entoure… Et les activités physiques en font partie.

Mes enfants n’ont jamais pris de cours de ski… moi non plus d’ailleurs. Et pourtant… cela ne les empêche pas de skier sur nos monts enneigés durant l’hiver. Certes, leur père leur sert de mentor mais c’est essentiellement par l’observation et l’imitation que mes enfants acquièrent leur savoir-faire.

 

Et bien c’est lorsque j’ai skié pour la troisième fois de ma vie au Mont Édouard au Saguenay, que j’ai pris conscience à quel point le flot de paroles et de conseils qui sortait de la bouche de mon conjoint pour m’aider à travers mon initiation me perturbait plus qu’autre chose. Je me concentrais tellement sur ce que je tentais de réaliser tout en prenant conscience de ce que je ressentais dans mon corps, tous ces indices qui m’indiquaient comment mieux me placer pour ne pas tomber, que j’ai fini par demander à mon conjoint de se taire… je ne pouvais pas tout faire : gérer tout ce qu’il me disait et apprivoiser mon nouvel environnement. Ce n’est qu’en bas des pistes que je devenais disponible à prendre quelques conseils de sa part mais c’est surtout en l’observant skier, lui et les autres, que j’ai assimilé le plus d’informations. Comment les skieurs plaçaient leurs jambes, de quelle manière ils plaçaient leurs genoux, leur bassin, ce qu’ils faisaient avec leurs bras etc… mon apprentissage se faisait alors dans toute sa simplicité en observant, en imitant et en ayant pleine conscience de ce corps qui devenait mon guide afin de faire face à ces pentes interminables.

Il en est de même avec mes enfants. Nous avons réalisé que nos paroles bienveillantes mais souvent non nécessaires ralentissaient le processus d’apprentissage. Les conseils que nous voulons donner, qui parfois sortent spontanément de notre bouche, ne sont pas souvent utiles aux découvertes  et aux apprentissages que mes enfants font. Les accompagner ne veut pas dire les guider en leur disant comment faire mais bien d’être à leurs côtés et de répondre à leurs besoins en restant à l’écoute de ces derniers. Les laisser apprendre à leur manière, à leur rythme. Les laisser vivre. Les laisser ÊTRE.

 

3 réflexions sur “L’apprentissage par imitation ou skier en toute liberté

  1. Mary dit :

    Mon fils de 5 ans a appris de façon agréable à faire du ski pour la première fois cet hiver aussi, en suivant son grand-papa de 71 ans !! 🙂 j’étais derrière pour l’aider à se relever si besoin. Il suivait les pistes de son grand-père tout simplement et hop il sait skier !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s