Je me souviens…

En ce 11 Novembre 2016, nous célébrons, les enfants, mon époux et moi l’anniversaire de l’armistice de 1918 marquant la fin de la Première Guerre Mondiale. Voilà une belle manière d’en apprendre un peu plus en famille, sur l’Histoire du Monde.

Si les années sont passées, les souvenirs restent… j’ai écrit ce petit texte il y a quelques temps afin de rendre hommage à mes grands-parents qui ont vécu la seconde Guerre Mondiale. Qu’elle soit la Première ou la Deuxième, qu’elle soit Algérienne, Vietnamienne ou encore Syrienne, la guerre est un fléau qui laisse des traces indélébiles à ceux qui la vivent… et pourtant… elle continue d’exister et de se perpétuer.

img_7010

À ma grand-mère pour avoir fait de la résistance durant la Seconde Guerre Mondiale.                           À mon grand-père pour avoir survécu en tant que prisonnier de guerre de 1940 à 1945.

Je me souviens…

Je me souviens… du pas de ces soldats dont les bottes fracassaient le sol et que mes yeux regardaient avec angoisse.

Je me souviens… du cris de mes voisins lorsqu’ils ont été assassinés sur place pour avoir caché des juifs dans leur cave.

Je me souviens… des flammes de l’église d’Oradour-sur-Glane dont la fumée emportait vers le ciel les âmes d’un village tout entier.

Je me souviens… de ces enfants allemands me lançant des cailloux et me crachant au visage : «Sale français !!!».

Je me souviens… des parachutistes américains qui atterrissaient au milieu de la nuit dans le maquis limousin et à qui je transmettais des messages codés sans comprendre un mot de leur propre langue.

Je me souviens… des tortures que les Allemands m’ont infligées alors qu’ils me faisaient prisonnier.

Je me souviens… des Canadiens qui m’ont libéré, le sourire prometteur de paix, d’espoir et de liberté…

Je me souviens… de tout ce que je n’ai pas raconté à mes petits-enfants lorsqu’ils m’ont demandé : «Papi, c’est quoi la guerre ?»

img_7043

Je me souviens et jamais je n’oublierai… que si le sang qui coulent dans mes veines aujourd’hui est profondément français c’est parce qu’il n’y a pas si longtemps, des hommes, venus du bout du monde, sont morts sur les plages de mon si beau pays.

Merci à vous, soldats de l’au-delà, de nous avoir rendu notre liberté de vivre et d’exister en tant que nation unique et singulière.

Désormais mon sang français coule dans les veines de mes enfants dont le père est un militaire Canadien… je ne pouvais rendre un plus bel hommage aux guerriers de ma paix.

img_6812

2 réflexions sur “Je me souviens…

  1. Valérie Tremblay dit :

    Magnifique texte. Merci pour ces paroles qui fonds réfléchir et permettent de nous recueillir. Ce soir, je vais utiliser ton texte pour ouvrir une discussion avec mes enfants. Parce que quand nous connaissons personnellement les gens ou que nous sommes en mesure de mettre un visage sur le concept « il y a 100 ans, sur un autre continent, des hommes et des femmes … », les choses nous semblent plus concrètes. Dans cet esprit est-ce que tu serais d’accord pour nous faire suivre une photo de tes grands-parents (de grands héros) ?
    Merci ma très chère amie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s